Ecuillé

Ecuillé est une ville historique en France qui est connue pour sa belle architecture et sa culture vibrante. La ville a une population de plus de 22 000 habitants et est située dans la région de la vallée de la Loire en France. Ecuillé abrite de nombreux sites et attractions historiques, ainsi qu’une variété de magasins et de restaurants. Le site de la bataille d’Agincourt est situé juste à l’extérieur de la ville, et Ecuillé a également accueilli la première presse à imprimer française. La ville est bien desservie par le train et la route, ce qui la rend facile à rejoindre depuis Paris ou d’autres villes proches.

Situation géographique d’Ecuillé

Situé dans le Maine-et-Loire et cerné par cinq communes (Soulaire-et-Bourg, Champigné, Cheffes, Sceaux d’Anjou et Feneu), le petit bourg d’Ecuillé semble se serrer frileusement autour de l’église, l’école et la mairie, à quelque pas les unes des autres. Mais ce n’est qu’une apparence, car la commune s’étend sur 1255 hectares où alternent bois et prairies, plaines et coteaux, un paysage varié et plaisant. Ecuillé est une commune résidentielle puisqu’il n’y a aucun commerce et compte 600 habitants.

Histoire d’Ecuillé

Les traces historiques les plus anciennes (voies gallo-romaines) sur le village remontent à 844, en ce temps, Ecuillé était nommé la villa Scubiliacus. Les premiers registres paroissiaux remontent à 1575. D’août 1639 à mars 1640, on recensa 41 morts dus à l’épidémie de la peste.
A la fin du XVIIIème siècle la paroisse appartenait au diocèse d’Angers ; puis en 1788, elle fit parti de la paroisse de Château-Gontier. La paroisse est pauvre. La municipalité est essentiellement composée de métayers qui se plaignent de ne pouvoir faire l’élevage des moutons en raison de la faible étendu des fermes. Ils réclament des ateliers de charité pour refaire l’embranchement qui va vers la route de Sillé et le chemin de Cheffes, impraticables l’hiver.
Durant la Révolution française, la vie à Ecuillé ne changea pas beaucoup puisque les prêtres ayant refusés le serment purent s’en sortir soit en abandonnant la prêtrise, soit en se cachant ou en fuyant.
Le début du 20ème siècle a été marqué à Ecuillé par la construction d’une nouvelle église (description ) achevée au début du siècle et dont les plans durent être maint et maint fois revue à la baisse. Celle-ci est composée d’une voûte en bois unique (l’église étant constamment fermée, je n’ai pu prendre de photos, cependant, j’essaierai d’y remédier). A cette époque, la vie entière au village était tournée sur l’agriculture. Le village comptait environ une trentaine d’exploitations agricoles pour environ 250 habitants. Les autres métiers pratiqués dans le village étaient en lien direct avec l’agriculture. On pouvait donc trouver : un tonnelier, un maçon, un bourrelier, un forgeron… Mais on trouvait également, comme dans tout autre village de l’époque, des commerces : charcuterie, boucherie, épicerie (jusqu’à trois en même temps), café, couturière…et même un hôtel : l’Hôtel de « La Boule d’Or ».
Pendant la deuxième guerre mondiale, les habitants d’Ecuillé n’ont pas véritablement souffert puisqu’ils avaient de quoi se nourrir. L’électricité a été installée en 1931 alors que la commune entière était reliée à l’eau courante en 1969. Depuis la deuxième guerre mondiale, l’école est devenue mixte. A la même époque, on a pu observer une disparition progressive des commerces et des exploitations. Aujourd’hui, il n’y a plus aucun commerce à Ecuillé et il ne reste que 5 ou 6 exploitations.

A lire aussi :   Rochefort-en-Terre

Les bâtiments de la ville

La mairie       
Elle a été construite en 1858 et abrite également la bibliothèque municipale.
L’école
La construction de l’école a débuté le 6 mai 1858 et fut achevée le 2 janvier 1860. A l’origine, il existait deux écoles l’une pour les filles et l’autre pour les garçons et l’on comptait deux classes dans chaque école. Les cours étaient répartis en deux classes : du cours préparatoire au cours élémentaire 2ème année et du cours moyen 1ère et 2ème année et jusqu’au certificat d’étude.
L’église
La construction de l’église Saint Martin du Vertou fut achevée en 1899 en remplacement d’une église sans particularités architecturales qui fut d’ailleurs détruite par les habitants du village en tirant sur le clocher. Celle-ci présente une voûte en bois unique.

Activités à Ecuillé

Plusieurs animations et clubs sont présents sur la commune. Tout d’abord, nous pouvons parler du comité des fêtes qui organise de temps en temps des rallyes vélos qui se clôturent généralement par un dîner improvisé et chaleureux entre participants ; ce qui permet aux différents habitants de la commune de se retrouver et aux nouveaux arrivants de sympathiser avec les habitants. Ensuite, le club tennis organise des entraînements qui se clôturent généralement en fin de saison par un tournoi intercommunal. Chaque année a lieu le traditionnel bal des chasseurs qui marque le début de la période de chasse et qui permet à de nombreuses personnes de se retrouver afin de passer une agréable soirée.

Image à la une : Par Original téléversé par NonNobis sur Wikipédia français. — Transféré de fr.wikipedia à Commons., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3037613

A lire aussi :   Piré-Sur-Seiche

Laisser un commentaire